Le président de la Asociación Naviera Valenciana demande que la construction de l’accès nord et du corridor méditerranéen soit accélérée afin que le port de Valence ne perde pas sa position de leader en Espagne et en Méditerranée

2019-07-11T10:19:30+00:0008/07/2019|Nouvelles|

La ANV a offert un cocktail après son Assemblée générale conjointe ordinaire et à l’occasion de la célébration du 117e anniversaire de sa fondation et de la récupération du site de la sculpture centenaire de l’entité

Le président de la Asociación Naviera Valenciana (ANV) – l’Association maritime valencienne-, Vicente Boluda, a une fois de plus exigé que le gouvernement central accélère « la construction de l’accès nord au port et du corridor méditerranéen, ainsi que l’amélioration de la liaison ferroviaire Sagonte-Saragosse, afin que le port de Valence reste le premier port en Espagne et en Méditerranée en matière de déplacement des conteneurs, avec plus de 5 millions EVP manipulés en 2018 ».

Ces déclarations ont été faites à l’issue de l’Assemblée Générale Conjointe Ordinaire de l’Association maritime valencienne, qui réunit 40 entreprises associées liées au secteur du transport maritime et de la manutention, et avant le cocktail offert dans le bâtiment de l’horloge à l’occasion de la célébration du 117e anniversaire de l’entité et de la récupération du site de la sculpture commémorant le centenaire de l’AMV, l’œuvre de Francisco Nicolau. Cette sculpture a été enlevée lors des championnats de Formule 1 qui se sont déroulés dans le port de Valence de 2008 à 2012. Le Conseiller en Politique Territoriale, Travaux Publics et Mobilité, Arcadi España, et le Président du Port de Valence, Aurelio Martínez, entre autres, ont assisté à l’événement.

Vicente Boluda a souligné que l’accès nord au port est « la clé du développement futur du port » et a souligné que le corridor méditerranéen « est une infrastructure vitale pour la croissance économique de Valenciaport, de la Communauté Valencienne et de l’Espagne ».

Pour sa part, le président de l’Autorité portuaire de Valence, Aurelio Martinez, a déclaré que l’effort d’investissement qui motive actuellement les décisions de l’Autorité portuaire est conforme à la volonté d’amélioration qui a historiquement guidé les décisions du port et de Valence « parce que Valence n’existe pas sans son port et vice versa. Valence est une ville portuaire depuis sa fondation en 138 av. J.-C. et c’est ce qui nous a toujours permis d’être une ville/port de culture, d’économie et de progrès.

L’événement a été clôturé par le directeur du Marina-Consorcio Valencia, Vicent Llorens, qui a fait allusion à la rénovation continue des bâtiments portuaires à l’usage des citoyens, et par le conseiller en politique territoriale, Arcadi España, qui a souligné la nécessité du dialogue, la durabilité et la croissance économique pour développer des projets au profit de la société.