Des conteneurs appartenant à Boluda Lines du Terminal Maritime de Guadalquivir ont servi à la logistique lors de la clôture de la XXe édition de la Biennale de Flamenco célébrée dans le port de Séville

2018-10-04T11:36:44+00:0002/10/2018|Nouvelles|

Le prêt des 14 conteneurs fait partie de la politique que pratique la compagnie par rapport au soutien qu’elle apporte aux activités culturelles, ce qui fait partie de son programme de Responsabilité Sociale Corporative

Boluda Lines, le département de transport intégral et de gestion internationale de marchandises de Boluda Corporación Marítima, via sa filiale Terminal Marítima de Guadalquivir, a collaboré à la XXe édition de la Biennale de Flamenco qui a eu lieu le dimanche 30 septembre sur le Quai Nord du Port de Séville, grâce au prêt de 14 conteneurs qui ont été utilisés pour construire la scène et également pour délimiter les loges, les zones de passage et les zones d’entrepôt.

Le soutien à ce type d’activités culturelles est une initiative de Boluda Corporación Marítima, qui fait partie de la stratégie de soutien à la culture de son programme de Responsabilité Sociale Corporative. La compagnie partage la gestion de la plateforme logistique depuis le 1er janvier 2017 avec la compagnie française CMA-CGM.

Entre les grues, les conteneurs et les navires, le pianiste flamenco Dorantes a couronné le spectacle de la Biennale avec “La Roda del Viento”, inspiré du premier tour du monde réalisé par Magallanes et Elcano. Le Port de Séville a donc ouvert de cette manière la commémoration de cette prouesse qui émergea de cette enclave le 10 août 1519.

Le lancement de ‘La Roda del Viento’ fut une demande de la ville de Séville au pianiste à l’occasion de la Biennale et commémore un événement qui a marqué l‘avant et l’après de la communication et des relations mondiales, donnant lieu au début de la globalisation.

L’artiste lebrijano laisse embarquer son âme flamenca sur les navires pour rêver des périples de l’importante aventure de ceux qui ont réalisé le premier tour du monde. A cette occasion, il a pu compter sur la participation de l’Orchestre Bética de Séville, sous la direction du violoniste et compositeur britannique Michael Thomas, et d’une Chorale Flamenca créée spécialement pour le spectacle, avec les remarquables élèves de la Fondation Cristina Heeren. Les chœurs, les battements de mains de Pedrito Peña et de Los Mellis et les percussions d’Antonio Moreno et de Javi Ruibal ont également accompagné Dorantes pendant le spectacle.


 

Previous Image
Next Image

info heading

info content