Comuniqué sur Unión Naval Valencia

2015-11-25T10:14:49+00:0031/05/2012|Nouvelles|

A propos de l’information sur la suspension de l’activité du chantier naval Unión Naval de Valencia, BOLUDA CORPORACIÓN MARÍTIMA informe  que:

En  conséquence de l’ouverture d’un procédé de la commission européenne contre le régime tax LEASE espagnol en juin 2011, les chantiers navals espagnols ne comptent plus sur la procédure légale qui leurs permet d’accéder au marché et d’obtenir des commandes de nouveaux bateaux dans les mêmes conditions que le reste des chantiers navals européens qui  disposent de tax LEASE y qui sont précisément les dénonciateurs du système espagnol.

 Les refus constants du Commissaire Européen à la Concurrence  D. Joaquín Almunia, d’admettre les alternatives proposées par l’Etat Espagnol pour le nouveau régime, en refusant l’adaptation au système français, que lui même proposa, ajouté au fait qu’ après plus d’un an, depuis le début du processus, continue sans confirmer que le régime espagnol fonctionnait  sous la protection  de la confiance légitime et de la sécurité juridique nécessaires , provoquent des conséquences néfastes pour l’activité navale espagnole

 Le cas d’Unión Naval Valencia n’est pas exceptionnel, le chantier naval n’a pas pu dans ces circonstances obtenir de nouveaux contrats. C’est pour quoi  la décision de suspendre l’activité de construction une fois que les contrats en vigueur seront terminés, a été prise.

Actuellement se trouve en phase avancée de construction quatre remorqueurs pour le port d’Anvers dont la finalisation est prévue sans incidents cet automne. Le 25 mai dernier, l’entreprise a  commencé  une période de consultations avec les représentants des travailleurs, dans  le but de négocier la suspension ordonnée de l’activité et d’atteindre un accord pour les 80 employés qui composent le personnel  d’Unión Naval Valencia.  Une part importante des personnes affectées pourront  accéder à la préretraite.

Concernant les installations de l’usine du port de Valencia, BOLUDA CORPORACIÓN MARÍTIMA prévoit de maintenir la concession jusqu’à son échéance, en développant  des activités compatibles avec l’objectif de la concession.