Boluda Towage and Salvage augmente sa flotte de remorqueurs dans le port de Las Palmas de Gran Canaria

Le “VB TAMARAN” a été incorporé au reste des dix unités qui opèrent dans le port canarien pour augmenter la capacité de service et la puissance de manœuvre

Boluda Towage and Salvage, le département de remorquage de Boluda Corporación Marítima, a incorporé un nouveau remorqueur tracteur azimutal au port de Las Palmas de Gran Canaria. Il s’agit du “VB TAMARAN”, qui vient s’ajouter aux dix autres remorqueurs qui opèrent dans le port canarien pour effectuer les manœuvres d’entrée et de sortie des navires de cette enceinte portuaire. Poursuivez la lecture

Boluda Corporación Marítima, lors de la foire Intermodal de Sao Paulo, présentera les nouveautés de son offre globale en services maritimes

La compagnie y assiste pour la sixième année consécutive en ayant son propre stand, le numéro 63 du pavillon 8

L’incorporation du nouveau navire, le “VICKY B », sur la voie navigable Paraguay-Paraná, a permis que la fréquence devienne hebdomadaire pour subvenir à l’augmentation de la demande de transport fluvial dans le secteur

Boluda Corporación Marítima assiste pour la sixième année consécutive avec son propre stand à la Feria Intermodal South America, avec plusieurs nouveautés en prestation de services maritimes globaux en Amérique Latine, un des forums de logistique des plus importants au monde. Lors de sa XXVe édition, qui sera célébrée à Sao Paulo (Brésil), du 19 au 21 mars, les visiteurs et les clients pourront retrouver le holding sur le stand 63 du pavillon 8. Poursuivez la lecture

Boluda Corporación Marítima étend son activité dans le nord de l’Europe

Après les négociations d’achat de l’entreprise néerlandaise Kotug Smit Towag, le holding espagnol renforce son leadership mondial

L’accord, programmé pour la fin du deuxième trimestre 2019, s’élève à 300 millions d’euros

Boluda Corporación Marítima a émis une lettre d’intention (LOI) pour l’acquisition de l’entreprise Kotug Smit Towage, qui opère dans les pays de la Mer du Nord (Royaume Uni, Pays-Bas, Belgique et Allemagne), dans le but d’obtenir la totalité des actions de la compagnie, d’une valeur estimée à 300 millions d’euros. Poursuivez la lecture